mbalmayo tca

Media Men and Women in one accord, agree to be more than just a Watchdog to the Implementation of the ATT in Cameroon

The two-day workshop saw the coming together of some twenty-five media professionals from the 25th to the 26th of April 2018 in Mbalmayo, Centre region of Cameroon for empowerment on ways to fast track the universalization and implementation of the Arms Trade Treaty (ATT) in Cameroon. Second of its kind in the country, the workshop was organized by the Cameroon Youths and Students Forum for Peace (CAMYOSFOP), in partnership with the Ministry of External Relations. This workshop came at a time when the country is currently faced with numerous security challenges and the journalist being at the forefront of information dissemination to the public, inevitably has a vital role to play.

The first day had two major articulations; the official opening ceremony and the start of the working session. Welcoming the participants, Mr. NGALIM Eugine, Executive Director of CAMYOSFOP buttressed on the activities of the structure since its creation in matters of peace and security; a glaring illustration of the involvement of the civil society and the necessity to continue the struggle for the ratification process. Reassuring participants of the unwavering position of the Network of Cameroon Journalists for Pan African Institutions (RECIF) as an ally in matters of advocacy and support of institutions, the President of this structure Mme Dominique PEKASSA called on her fellow journalists to be mindful of the “…strategic, dynamic, effective and efficient…” activities they must carry out in the ratification process of the ATT. Representing the Ministry of External Relations (MINREX), Mr. MOUNGUI MEDI Lasconi did not fail to acknowledge the timeliness of the workshop with the current situation of illicit trade in arms, poaching and terrorism in the country and central Africa. Equally in his words, “the ratification of treaties passes through various stages among which are, the exchange face within the context of which the present workshop is organized… “

With the workshop declared opened, the second part of the first day saw participants being drilled on the genesis, ratification and implementation process alongside some key articles of the ATT, the coordinating role of the MINREX in the reporting mechanism for the ATT and the role of the media as a fourth power in advocating for the effective implementation of the ATT in Cameroon.

These presentations paved the way for group work to commence on the second day of the workshop with focus on how the media can contribute to advocating for an inclusive implementation of the ATT in Cameroon. This working session resulted in proposed plans of action from both groups as well as recommendations to the government as well as the media professionals. With the finalization of ground work for the setting up of a network of journalists on the ATT being the apex of the concretization of the recommendations made during the workshop, participating journalists were confident and unanimous by the end of the workshop, to be flag bearers of the efforts to fast track and ensure the finalization of the ratification process of the ATT in Cameroon with their newly empowered skills and tools.
Angeline Wulba

tca mbalmayo 25.04.2018

Un an après les travaux des 16 et 17 mars 2017 à l’hôtel Relais Saint André de Mbalmayo, une trentaine de journalistes, membres de la société civile et autres experts sont à nouveau rassemblés à Mbalmayo à l’initiative de la CAMYOSFOP et du Ministère des relations extérieures (MINREX).

Deux jours durant, soit du 25 au 26 avril, cinq experts de haut vol auront à s’entretenir avec une trentaine de journalistes et professionnels des médias ainsi que quelques représentants de la société civile, sur le rôle des journalistes et professionnels des médias dans le processus d’internationalisation du TCA au Cameroun.

La première journée a été marquée par trois discours respectivement de M. NGALIM Eugine Nyuydine en sa qualité de Directeur exécutif de CAMYOSFOP (Cameroon Youths and Students Forum for Peace), Mme PEKASSA NDAM Dominique, Consultante/Coordonnatrice du Réseau des journalistes camerounais pour les institutions panafricaines (RECIF) et de M. MOUNGUI MEDI Lasconi, représentant le Ministre des relations extérieures (MINREX) à ses travaux de Mbalmayo et par ailleurs Chef service des Nations Unies et la coopération décentralisée.

Passée la phase protocolaire clôturée par une photo de famille de tous les participants à ces travaux de Mbalmayo, la série d’échanges fructueux de la première journée a débuté par une double intervention du Colonel/Docteur Jacques Didier Lavenir MVOM, Coordonnateur du Centre for Peace, Security and Armed Violence Prevention (CPS-AVIP) en Afrique Centrale. L’expert de renommée mondiale s’est appesanti sur « la présentation du Traité sur le Commerce des Armes (TCA) » ainsi que la « présentation des articles constitutifs dudit traité ». A sa suite, dans l’après-midi, c’est au tour de M. TCHOFFO Rodrigue du MINREX qu’est revenu la charge d’entretenir les journalistes et professionnels des médias sur « le rôle de coordination du MINREX dans le mécanisme de reportage du TCA ». Dernier expert à avoir pris la parole, Mme Yaah Gladys Shang VIBAN, Media/Development Consultant, aura détendu l’atmosphère tout en transmettant des connaissances digestes sur « le rôle des médias comme le quatrième pouvoir pour le plaidoyer de l’implémentation effective du TCA au Cameroun ».

Annonce importante et non des moindre, celle faite par le Directeur Exécutif de CAMYOSFOP lors de son discours de bienvenu, au sujet de l’effectivité dès ce jeudi 26 avril 2018 du Réseau des journalistEs cAmerounais contre la ProLifération Illicite dEs armEs en abrégé REALISE, dont les statuts, le règlement intérieur et le tout premier bureau avec mandat de deux ans, sera mis en place avec le concours de tous les participants, et qui aura entre autres pour missions de

Au terme de l’atelier, un meilleur plaidoyer et des actions de sensibilisation plus approfondies sont attendus de tous les participants, dont une grande partie était présente lors d’un atelier similaire tenu en 2017 en ce même lieu au cœur de la ville de Mbalmayo.
Patrick Dongo

Ben saoula chafika Algerie et Chizumila Rose Tujilane MalawiAu terme de leur mandat de six ans chacun, arrivé à terme le 5 septembre dernier, les juges Fatsah Ouguergouz (Algérie) et Duncan Tambala (Malawi) ont quitté la Cour. Ils viennent d’être remplacés par les juges Ben-saoula Chafika de l’Algérie et Chizumila Rose Tujilane du Malawi. Ce, à l’issue de la vingt-huitième Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine tenue les 30 et 31 janvier, à AddisAbeba(Éthiopie).

Elles prêteront serment le 6 mars à Arusha (Tanzanie), au cours de la quarante-quatrième session ordinaire de la Cour de l’Union africaine dans la salle Kibo, dans les locaux de ladite Cour. Pour la première fois de son histoire, cinq juges de sexe féminin siégeront au même moment à la Cour qui

Lire la suite...
elixir-de-dodo

A PROPOS DU RECIF

logo

Réseau des journalistEs Camerounais
pour les Institutions panaFricaines
(RECIF)
Yaoundé, Cameroun
+237 699 951 296
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.recif-cameroun.org

Connexion membres